where

l y a des endroits qui appartiennent à un calendrier sans saisons, qui fuient les règles du temps et ne connaissent que le bruit des fleuves qui coulent. Leur charme n’est pas tant lié au climat mais à leur suggestion. Que ce soit au printemps ou en hiver, en été ou en automne, s’offrir un voyage au Bhutan, aux Caraibes, au Nepal ou en Inde est synonyme de plongeon dans une réalité qui a toujours quelque chose à offrir, parfois en bouleversant les règles communes. Ainsi, on découvre qu’on ne doit pas craindre la saison des pluies, mais la bénir si on choisit des parcours ayurvédiques : c’est en effet pendant la saison des pluies, jamais trop forte au Kerala, que le corps est sensiblement plus réactif pour en recueillir les bénéfices.

Toutefois,  chaque pays  a une saison pendant laquelle il  atteint son apogée

Si mai et juin sont optimales pour qui ne souffre pas de la chaleur, entre juillet et septembre, l’Inde parle la langue des pluies, une panacée pour les traitements ayurvédiques : grâce à l’humidité qui ouvre les pores, la peau est plus réceptive et absorbe mieux les médicaments, d’où de bien meilleurs résultats. Un climat sec et agréable fait de l’Indonésie une étape à conseiller entre mai et septembre, période pendant laquelle les Maldives peuvent aussi être visitées sans problème : la mousson n’est jamais très forte. Quant à l’Italie, le climat n’y est jamais trop lourd ou étouffant, surtout le long des côtes ou bien dans les collines, entre Toscane et Ombrie.

C’est avec la floraison des rhododendrons, entre mars et mai, et les prémices de l’automne, entre septembre et novembre, lorsqu’on a l’impression de pouvoir toucher l’Himalaya, que le Bhutan s’offre au voyageur dans toute sa magnificence. En Inde aussi, le printemps offre des températures agréables et des nuits fraîches et s’ouvre au regard du visiteur à la recherche de nouvelles couleurs et de parfums intenses. Saison sèche entre mars et mai aux Philippines : destination à conseiller pendant ces mois de l’année pour se plonger dans une nature luxuriante. C’est pendant cette saison que la végétation des collines italiennes se réveille après la torpeur de l’hiver: au printemps, l’Italie semble renaître et ses journées s’inscrivent sous le signe de la découverte et du bien-être.

 

Visiter l’Italie pendant l’automne, lorsque le climat est encore doux et que les journées limpides accordent une large place au soleil, est idéal pour quiconque souhaite combiner des visites culturelles et une pause bien-être. En Thaïlande, les couleurs se ravivent et acquièrent une nouvelle luminosité pendant les mois de septembre et octobre, puis jusqu’en mars : juste après la saison des pluies, le paysage est luxuriant et les températures sont très agréables. Quant à l’Inde, elle est à son apogée entre octobre et novembre.

Si en Inde, l’hiver représente la haute saison, l’offre de voyages au Bhutan entre décembre et février est alléchante et le climat y est encore agréable. Excellente période également pour visiter les Philippines mais aussi Oman: chaleur agréable sur les côtes et dans le désert pendant la journée, les excursions dans les dunes et les visites de ses villes graveront à jamais votre mémoire. Toutefois, quiconque est à la recherche de températures idéales doit privilégier les Caraibes et les Maldives : la saison comprise entre novembre/décembre et avril est la plus fraîche et sans aucun doute la plus fréquentée, mais la plus appréciable si on aime le snorkeling ou la plongée. Enfin, quiconque recherche la tranquillité et le repos se rendra en Indonésie ou à Bali. La période de Noël et de fin d’année offre en effet d’innombrables pauses bien-être.